Les panneaux EQUITONE [pictura] donnent un aspect coloré à l'école primaire Het Anker

Le bureau d'architectes Licence To Build a dessiné le nouveau bâtiment de l'école primaire « Het Anker ». Pour ajouter du rythme et une touche ludique à la façade, ils ont utilisé les panneaux de façade EQUITONE [tectiva] et [pictura]. La mission originale remonte déjà à une dizaine d'années. Après l'introduction du projet, un certain temps s'est écoulé en attendant les subsides d'AGION, l'agence en charge des investissements dans l'enseignement. En 2017, Licence To Build a pu lancer le projet définitif de l'école. Les architectes Geert Van Wesemael et Sofie De Wolf nous racontent du déroulement du projet.

Un environnement scolaire sûr et vert

Dans la conception et la mise en œuvre du projet, une grande attention a été accordée au jardin intérieur. « Au départ, nous avions l'idée de prévoir plus de places de parking et de positionner le bâtiment plus en retrait de la rue. Mais en dix ans, les choses ont changé et la durabilité ainsi que la nature ont pris une place bien plus importante. Nous avons donc plutôt mis l'accent sur la verdure existante et installé des panneaux solaires sur le toit. Nous avons atteint notre objectif : l'école est presque neutre en énergie, avec beaucoup d'espaces (de jeu) verts », explique l'architecte Geert Van Wesemael. Pour créer un environnement scolaire sûr, de l'espace a été libéré pour créer un large trottoir, une zone kiss & ride sûre et un arrêt de bus tout près de l'entrée de l'école.

Projet en phases avec une attention particulière pour le co-enseignement

Le projet en forme de L a été construit en 2 phases, ce qui a permis de maintenir l'école ouverte pendant toute la durée des travaux. La première phase a consisté en la construction de toutes les classes. Lors de la seconde phase, l'ancienne partie a été démolie pour construire une nouvelle partie avec une salle de gym, un réfectoire, une cuisine et une entrée commune reliant les deux phases. Geert Van Wesemael : « Il était important, pour la construction des classes, de prévoir une certaine liberté de « co-teaching ». Grâce aux grands panneaux acoustiques pliables, il est possible de passer rapidement d'une petite à une grande classe et vice versa. Ensuite, le bâtiment scolaire suit une certaine logique. Les deux phases des bâtiments sont positionnées en forme d’entonnoir, vous attirant de la cour de récréation vers le point d'articulation entre les deux phases. La salle de gym et le réfectoire sont aussi utilisés par des externes. Il était donc important de pouvoir séparer totalement les deux parties du bâtiment l'une de l'autre. »

Jeu d'empilement dans la façade

La façade a été conçue par paliers, avec trois hauteurs de moulures accentuées qui créent un jeu d'empilement. Pour rendre le tout plus ludique, les panneaux de façade ont été disposés les uns à côté des autres avec une alternance entre les panneaux gris et colorés. « À l'intérieur, l'attention s'est surtout portée sur un beau contact avec le jardin intérieur et la cour de récréation. Cela se voit aussi à la surface des fenêtres. Chaque classe au rez-de-chaussée a une terrasse. On trouvait ça sympa pour les enfants », explique Geert Van Wesemael.

Emploi traditionnel des matériaux

Le bâtiment est relativement traditionnel. La structure et les sols sont en béton massif. Dans la salle de gym, le choix s'est porté sur une toiture avec plaques métalliques profilées. La maçonnerie est faite de briques silico-calcaires et toute l'école a été recouverte de panneaux de façade EQUITONE. À l'intérieur, on a opté pour des touches de bois qui apportent de la chaleur. Pour rendre le tout plus sympa, certains sols ont été recouverts d'un revêtement coloré. Geert Van Wesemael : « Les vis des panneaux de façade sont clairement visibles. Ça donne un aspect certes moins épuré que lorsque les panneaux sont collés, mais c'est aussi beaucoup plus facile à réparer, ce qui est assurément pratique dans une école. »

Des panneaux de façade colorés complètent le look

La construction d'une école primaire demande des matériaux solides contre lesquels les enfants peuvent venir taper avec une balle sans pour autant provoquer tout de suite des dégâts. « On voulait un matériau solide qui donne du rythme à la façade et apporte de la couleur et c'est comme ça que nous sommes tombés sur les panneaux EQUITONE. La texture mate des panneaux donne un aspect doux. Les nombreuses couleurs différentes des panneaux EQUITONE [pictura] étaient aussi sympas. Outre le gris plus standard des panneaux EQUITONE [tectiva], nous avons aussi utilisé de l'orange, du jaune et du vert, des couleurs que l'on retrouve aussi à l’intérieur du bâtiment. Cela rend le tout plus ludique et correspond parfaitement à une école », conclut Sofie De Wolf, co-architecte.